Je viens d’avoir des nouvelles de Monique et Sylviane et elles ne sont pas bonnes  puisque leurs compagnons à quatre pattes sont repartis au pays de leurs ancêtres.
A quelques jours d’intervalle, Jef, Coton de Tuléar de 18 ans et Platze, Berger Allemand de 12 ans ont laissé leur maîtresse respective dans le chagrin malgré tous leurs efforts pour les maintenir en vie.
L’écharpe tricotée pour Monique lui met un peu de baume au cœur, quant à Sylviane, la sienne est en projet.
Si par mon travail, je peux vous apporter un peu de réconfort, je me dis alors que j’ai fait le bon choix en choisissant cette activité.
Je sais qu’il y a des maîtres qui ne supporteraient pas d’avoir un petit souvenir tout doux de leur animal favori, mais moi je ne suis pas comme ça. Les photos, films et souvenirs de leurs bêtises ou de leur tendresse ne sont pas suffisants…. Le fait de voir, de « papouiller » leur laine les rend encore plus présent.
C’est ce que me disait aussi Anne, qui a perdu Tonka, son Terre Neuve en fin d’année. J’étais fâchée d’avoir tardé à lui envoyer le bonnet que j’avais tricoté pour elle. Elle m’a répondu qu’au contraire, il était arrivé juste au moment où il fallait, pour surmonter sa peine.
Je compatis donc à votre peine et vous souhaite bon courage pour la surmonter.

Partager cet article

2 Commentaires pour “Vague à l’âme”

Écrire un commentaire
  1. quoi de plus extraordinaire que de posseder un souvenir avec les poils de nos chers compagnons c est un des plus merveilleux cadeaux et vous faites un metier extra c est super beau et j ai hate de posseder celui de mon chien je vous en suis tres reconnaissante bravo pour ce que vous faites bravo pour votre courage et pour satisfaire les personnes qui cherissent leur loulou je vous souhaite une tres grande reussite

    • Merci Valérie pour vos commentaires élogieux ! Ils me vont droit au coeur. En tout cas j’essaie de faire au mieux.

Laisser un commentaire

Plus d'articles dans Actualité (3 sur 63 articles)
Exposition Canine de Châteauroux 2011 en plein travail


En attendant mes visiteurs, je travaille... Car après tout, c'est bien pour ça que je suis là.... Mais le dimanche ...